octobre 1, 2023
HAITI Insécurité JUSTICE Politique

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres recommande le renouvellement du mandat du BINUH

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu, hier jeudi, une réunion spéciale autour de situation en Haïti dans la perspective du renouvellement du mandat du BINUH arrivé à terme ce mois de juin.

Cette réunion a été l’occasion pour la représentante du secrétaire général des Nations Unies et cheffe du BINUH, Helen Meagher La Lime, de présenter le rapport d’évaluation du travail de la mission politique onusienne et de la situation en Haïti. Ce rapport décrit la situation d’horreur instauré notamment à la capitale par les gangs armés, la persistance de la crise politique et la dégradation des conditions socio-économiques de la population. Le secrétaire général Antonio Guterres a recommandé le renouvellement du mandat du BINUH pour une période de 12 mois.

Le rapport du Secrétaire générale des Nations Unies a par ailleurs reconnu qu’il est très peu probable que élections aient lieu en Haïti avant la fin de cette année, déplorant le fait que le gouvernement ne soit pas parvenu à mettre en place un nouveau conseil électoral provisoire. Il a également fait état des discussions  initiées par le BINUH avec différents acteurs dans le cadre d’un dialogue informel visant à favoriser un consensus pour la tenue d’élections.

Le ministre haïtien des affaires étrangères, Jean Victor Généus, qui participait à cette réunion du Conseil de sécurité sur le dossier d’Haïti, a noté les efforts de la police nationale pour adresser le problème de l’insécurité qui ronge mais le pays mais a souligné le manque de moyens adéquats pour que la PNH puisse contrecarrer les gangs armés. Il a mis en relief les difficultés pour le gouvernement à faire l’acquisition des blindés et des équipements létaux continuent de maintenir la PNH en situation d’infériorité par rapport aux gangs armés qui parviennent à s’en procurer grâce à la contrebande. Aussi, le chancelier haïtien a attiré l’attention des pays et organisations amis d’Haïti sur l’urgente nécessité d’apporter, dans les prochains jours, une assistance à la police nationale en moyens et équipements ainsi qu’en formation. Le ministre Jean Victor Généus a en outre dit prendre acte de la création par les nations unies d’un basket fund destiné à appuyer la PNH dans la lutte contre les gangs et le crime organisé.

Les représentants de différents pays membres du Conseil de sécurité qui sont intervenus à cette réunion sur le dossier d’Haïti ont promis de contribuer au renforcement de la police nationale d’Haïti pour résoudre le problème de l’insécurité. C’est le cas de l’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, qui a assuré que son pays entend non seulement continuer à travailler dans ce sens à travers les Nations Unies mais aussi dans le cadre d’initiative conjointe avec le Mexique.

Il faut dire que les diplomates ont tous condamné les actes de violences en Haïti appelé à une solution urgente de la crise politique afin de pouvoir concentrer les efforts sur l’amélioration des conditions de vie de la population et le développement du pays.

L’Exclusivité